Rechercher un ouvrage

Un marin d'infortune

Mathieu-Cyprien Renaudin héros méconnu du Vengeur

Thème(s) :
  • Biographies
  • Marennes, Oleron
  • Marine
/ Marine / Marennes, Oleron

Couverture marin d'infortune

Auteur : Bodiou Jean

Format : 14,5x22 cm, 224 pages, hors-texte de 8 pages

Parution : 10 septembre 2010

ISBN : 978-2-36199-001-5

ISSN : 1167-458X

25,36 €

Extraits et documents annexes

Auteur Préface Feuilletage


   Le nom de Renaudin évoque encore, pour quelques-uns, le capitaine du vaisseau le Vengeur, naguère légendaire, coulé, après une héroïque résistance, au cours de la bataille du 13 prairial an II (1er juin 1794) qui opposa l'escadre française commandée par Villaret-Joyeuse à l'armée navale anglaise de l'amiral Howe. Mais qui sait encore que ce nom fut aussi celui du second du Vengeur, Mathieu-Cyprien Renaudin, cousin germain du capitaine, héros méconnu du combat ? Le vaisseau, percé de mille coups, est sur le point de sombrer, une chaloupe anglaise emmène le capitaine vaincu, son second refuse de le suivre pour tenter encore de secourir quelques blessés, confiant à l'un de ses hommes le soin de sauver, s'il le peut, son fils de neuf ans qui a vécu, lui aussi, la terrible bataille.
Rescapé mais prisonnier en Angleterre Cyprien, une fois libre, reprend le combat en Méditerranée, à bord du Généreux sur les côtes de Sicile. De retour en France, il apprend bientôt sa mise à la retraite, décidée par Bonaparte. L'infortune le poursuit dans sa retraite à Saint-Denis-d'Oleron : il reçoit une modeste pension et la Légion d'honneur lui est refusée.

   Ce récit d'une vie aussi méritoire que méconnue est, pour l'auteur, l'occasion de proposer au lecteur une relation claire, précise et détaillée de la bataille de prairial et des derniers moments du Vengeur en s'appuyant notamment sur les témoignages des officiers anglais à bord des navires qui le combattirent et sauvèrent une partie de l'équipage.
Mais on découvre aussi la glorieuse légende forgée par Barère devant la Convention à propos du sacrifice du Vengeur, la polémique née de la révélation par l'historien britannique Thomas Carlyle des circonstances exactes de la fin du vaisseau, l'opprobre jeté à tort par certains sur la conduite du capitaine, mais qui, fort justement, épargna son héroïque second.

Avis des lecteurs

Il faut être connecté pour poster un commentaire : créer un compte.

Aucun commentaire
arche eglise Le Croît Vif maison Talmont sur Gironde vaches

Maison d'Edition charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.

Le Croît vif aujourd'hui souhaite contribuer à ce supplément d'âme sans lequel une région n'existe pas.

Un seul choix éditorial : la passion des Charentes. Le Croît vif, numéro un de l'édition charentaise...

 

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Déjà inscrit ?

Authentification

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr