Regnaud de Saint-Jean-d'Angély

ou la fidélité à l'empereur (1760-1819)

Thème(s) :
  • Histoire
  • Politique
  • Saint-Jean-d'Angély et Basse-Saintonge

couverture regnaud

Auteur : François Pairault

Format : 320 pages et 8 de hors-texte, 145/220.

Parution : 07/10/2015

ISBN : 978-2-36199-519-5

ISSN : 1167-458X

22,00 €

Extraits et documents annexes

François Pairault Introduction Table des matières


Regnaud de Saint-Jean-d'Angély, voilà un homme qui a vécu une période cruciale. Raconter sa vie permet d'évoquer de larges morceaux de notre histoire, depuis la révolte des parlements à la fin du XVIIIe siècle jusqu'au retour des Bourbons en 1815. Il traverse la Révolution, le Consulat et l'Empire, figurant quelquefois dans l'ombre, mais plus souvent au premier plan, comme initiateur de grandes réformes ou d'actions essentielles.

Le parcours politique de Michel Regnaud apparaît assez cohérent bien que parfois difficile à saisir au cours d'une période extrêmement mouvementée... Il choisit Bonaparte qu'il rencontre en Italie en 1796 et dont il gagne rapidement la confiance. Avocat brillant, orateur talentueux, il devient le porte-parole officiel du Premier Consul puis de l'Empereur des Français, participant avec ardeur à la rénovation des institutions administratives, judiciaires, ecclésiastiques, civiles et sociales de la France, afin de créer un édifice nouveau, solide et durable que Taine a appelé le Régime moderne. Membre éminent du Conseil d'État, il est l'un des principaux rédacteurs du Code civil de 1804.

Napoléon couvre de titres et d'honneurs son homme de confiance, le nommant secrétaire de l'État de la Famille impériale et comte de l'Empire. Dans les années fastes Regnaud mène une vie mondaine intense avec son épouse, Laure de Bonneuil, l'une des femmes les plus ravissantes de son temps. Ils donnent de grandes fêtes dans leur magnifique propriété du Val, près de l'Isle-Adam, où tout l'Empire est reçu. C'est Au centre de la petite ville de Saint-Jeand'Angély, la cité de sa mère où il avait passé son enfance et fait ses débuts comme avocat et dont il voulut porter le nom lorsque l'Empereur l'annoblit, que s'élève depuis 1863 une statue de bronze celle-ci le représente en tenue de conseiller d'État, ayant à ses pieds les livres du Code civil.

Avis des lecteurs

Il faut être connecté pour poster un commentaire : créer un compte.

Aucun commentaire
Talmont sur Gironde

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Déjà inscrit ?

Authentification

Newsletter

Votre e-mail

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr

 

Conseiller cette page