Tallemant des Réaux

L'homme des Historiettes

Thème(s) :
  • Biographies
  • Histoire
  • La Rochelle, Aunis
  • Littérature (Romans)

Couverture Tallemant

Auteur : Pigaillem Henri

Format : 14,5x22 cm - 386 pages - Hors-texte de 8 pages

Parution : mars 2010

ISBN : 978-2-916104-82-9

ISSN : 1167-458X

28,40 €

Extraits et documents annexes

Auteur  Préface Presse Feuilletage


   Extraordinaire existence que celle de Tallemant des Réaux, extraordinaire histoire que celle de sa famille... Une véritable saga : l'origine flamande et protestante, la fuite hors du berceau familial, l'installation à La Rochelle en 1561, puis à Bordeaux, par étapes successives, entre 1623 et 1629, avant de s'implanter définitivement à Paris en 1634, tout en gardant des relations étroites avec ses deux établissements antérieurs.

   Une vie qui associe grand commerce maritime, banque, assurance, plus tard fermes des impôts, enfin, exceptionnellement, acquisition de charges anoblissantes ; autrement dit, de gros revenus mais qui se voient gravement amputés, en 1661, par la mésentente entre la banque de La Rochelle et la maison mère de Paris, entraînant la faillite de cette dernière, puis les mesures prises contre les financiers, consécutives à la mort de Mazarin, à la disgrâce de Fouquet et à l'élévation de Colbert.

Une des composantes importante du portrait de Tallemant des Réaux est sa relation à la cause protestante, face à l'attraction du catholicisme, conjuguée avec le loyalisme monarchique et son ambition personnelle. Celle-ci n'a cessé de jouer et ses effets ont été de plus en plus visibles avec le temps. Très tôt des conversions, suivies d'entrées dans les ordres, se sont manifestées dans l'entourage proche de Des Réaux, celles de son frère François (1640), puis de son cousin Paul (1664) ; plus tard, celle de sa femme (1665), avec, au terme, la sienne propre (1685).

    Enfin, la composante littéraire de Tallemant des Réaux (les deux abbés Tallemant, François, son frère, et Paul, son cousin, ont tous les deux appartenu à l'Académie française) s'associe à une vie de groupe dans les cercles féminins, dans les académies privées ou officielles ; aux côtés d'une compagnie classique, où règnent les grands puristes de la langue française, où l'écrivain le plus doué se nommait La Fontaine, Tallemant s'épanouit. Mais il n'est pas tenté par les hautes perspectives et les réflexions graves. En revanche, il est un merveilleux témoin de ses contemporains de toutes catégories sociales. Il sait approcher un grand nombre de gens, tantôt dans son entourage quotidien, tantôt dans la familiarité des cercles et des groupes littéraires et mondains, proches du pouvoir ou d'esprit frondeur, soit libertins, soit, plus rarement, dévots, qu'il aime fréquenter. Friand de nouvelles plaisantes et souvent galantes, collectionneur passionné d'informations généralement puisées aux meilleures sources, il rédige au jour le jour ses fameuses Historiettes.

« En composant ses Historiettes, il a donné naissance à un genre littéraire nouveau, moins sec que le journal, moins suspect de partialité que les mémoires, plus léger et plus ouvert que l'histoire, sans glisser dans le roman. S'il n'avait pas écrit, beaucoup de données essentielles sur le XVIIe siècle nous manqueraient et l'image de l'époque n'aurait pas la même séduction », en dit Jean Mesnard, le grand dix-septiémiste, membre de l'Institut.


La biographie que donne Henri Pigaillem permet de saisir la personnalité de Gédéon Tallemant des Réaux dont l'attachement à la ville de La Rochelle est aussi marqué par la présence des originaux de ses œuvres à la médiathèque de la ville, dont beaucoup de poésies et la tragédie d'Edipe, publiée pour la première fois dans ce livre.

Avis des lecteurs

Il faut être connecté pour poster un commentaire : créer un compte.

Aucun commentaire
Talmont sur Gironde

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Déjà inscrit ?

Authentification

Newsletter

Votre e-mail

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr

 

Conseiller cette page