Monsieur le Baron

Eugène Eschassériaux éminence grise du bonapartisme 1823-1906

Thème(s) :
  • Biographies
  • Histoire
  • Saintes et Saintonge

monsieur_baron

Auteur : Pairault François

Format : 145/220, couverture bleue, 328 pages

Parution : 2004

ISBN : 2-907967-87-8

25,36 €

Extraits et documents annexes

Pairault François Feuilletage


Étonnant personnage qu'Eugène Eschassériaux. Assurément pas un député comme les autres: il détient le plus long mandat électif de son temps (quarante-quatre années consécutives sous trois régimes différents!) et il est celui qui, grâce à son talent électoral, va devenir pendant plus d'un quart de siècle le véritable patron politique des Charentes sur un programme bonapartiste, alors que partout s'affirmait la République. On disait alors des départements charentais qu'ils constituaient une "Corse continentale", c'est à Eschassériaux qu'on le doit. Et son surnom dans la presse parisienne lui vaut le titre de "roi des Charentes". Il faut le voir préparer une élection, visiter le moindre village de sa circonscription, connaître tout un chacun, tenir la presse locale avec poigne, mais y aller aussi de sa plume, souvent mordante, organiser ce qu'il faut de banquets et de propagande impériale, c'est là qu'il se révèle le mieux: un homme de terrain. Sûr de son pouvoir local... Il fait tomber plusieurs préfets et n'hésite pas à s'opposer publiquement à l'évêque lorsque par orgueil de sa fonction celui-ci provoque une flambée de violence dans les campagnes charentaises...
Bien sûr, on le rencontre aussi dans les couloirs du Palais Bourbon et il sera même un moment le président du groupe parlementaire des bonapartistes, le fameux Appel au peuple, mais ce n'est manifestement pas dans ce rôle qu'il est le plus à son aise. Il se montre hésitant, honoré certes d'être reçu par les "grands" dont l'empereur lui-même, mais mal assuré dans ses prises de position, comme s'il se sentait crotté des boues de sa Saintonge. En fait, il est un grand homme politique en Charentes, à la fois visionnaire et proche des gens, mais un simple manoeuvrier de court terme dès qu'il se trouve à Paris. C'est dans cette opposition qu'il trouve sa stature et suscite la sympathie.
Député, châtelain soucieux des problèmes de son exploitation agricole, historien de sa région, archéologue, journaliste, Monsieur le Baron est sans conteste la grande figure charentaise de son temps.


En couverture, portrait d'Eugène Eschassériaux peint par Brossard en 1852 (Bibliothèque de Saintes). En quatrième de couverture: caveau de sa famille au cimetière de Thénac.

Grand prix du bonapartisme 2005 décerné par la Société d'étude et de recherches sur le bonapartisme.

Avis des lecteurs

Il faut être connecté pour poster un commentaire : créer un compte.

Aucun commentaire
Talmont sur Gironde

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Déjà inscrit ?

Authentification

Newsletter

Votre e-mail

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr

 

Conseiller cette page