Rechercher un ouvrage

Histoire des transports en Charente-Maritime

Thème(s) :
  • Economie
  • Histoire
  • Tourisme, écologie, géographie

transportcharentais

Auteur : Blier Gérard

Format : 150/235, couverture blanche

Parution : 2003

ISBN : 2-907967-80-0

25,36 €

Des sentiers et des pirogues préhistoriques au TGV et aux autoroutes d'aujourd'hui, c'est à une grande rétrospective que Gérard Blier convie son lecteur : voies romaines, chemins des pèlerins de Compostelle, gabares, ports d'exportation du Moyen Âge et des Temps modernes, puis l'extraordinaire aventure du chemin de fer... Il en résulte une analyse fine de la structure géographique de la région, un peu comme une radiographie de son " squelette " , qui fournit une série de repères nouveaux expliquant l'histoire de ces deux provinces liées d'Aunis et de Saintonge devenues la Charente-Maritime.
L'impact du littoral a toujours constitué une de ses caractéristiques fortes du département - d'où son nom! -, que cela soit à travers ses ports ou aujourd'hui, plus encore, avec sa vocation touristique. Mais jamais l'intérieur n'en fut absent : approvisionnement de la côte en vivres ou en produits exportés à l'exemple de ce que représenta pendant des siècles la Charente, artère fluviale majeure du pays, ou rôle toujours renouvelé de Saintes comme plaque tournante, routière ou ferroviaire. L'histoire des transports est sans doute un des meilleurs angles qui soient pour comprendre un pays dans ses nuances. Et dans ses pesanteurs... Que telle époque choisisse le tracé de ses chemins sur les plateaux ou en fond de vallée, voilà qui marque, souvent pour des siècles, les politiques en matière de transport: selon qu'elles héritent des anciens chemins seigneuriaux ou des splendides artères dessinées par les intendants au XVIIIe siècle, les routes actuelles sont plus ou moins sinueuses ou rectilignes, donc plus ou moins coûteuses à faire évoluer, de même, les voies de chemin de fer du centre et du sud du département souffrent encore des tracés établis par la Compagnie des Charentes qui souhaitait investir au minimum!Le passé détermine en grande partie de quoi sera fait le futur. L'étude de Gérard Blier envisage donc l'avenir avec la sérénité de celui qui connaît ses racines. II y eut peu d'erreurs graves dans l'histoire des transports en Charente-Maritime (à part le fameux canal de La Rochelle à Marans !), il n'en reste pas moins de multiples abandons dus à l'évolution technique, ils figurent la part du souvenir et de l'émotion qu'une telle histoire aussi génère : quelques rotondes de dépôts de locomotives, quelques gares désaffectées aux allures de petites villas florentines, quelques cartes postales anciennes de tramways ruraux ou balnéaires, quelques ponts magnifiques comme ceux de Tonnay-Charente ou de Rochefort... Mais les grands viaducs actuels (Ré, Oleron, Rochefort ou la Seudre) savent aussi bien allier l'utilité économique à l'esthétique du paysage... La réflexion dépasse ici l'analyse technique, à travers le prisme du transport, elle considère " le poids des initiatives humaines dans la formation des unités régionales ".


Les illustrations de couverture représentent la vision actuelle des transports en Charente-Maritime : l'évolution des ponts sur la Charente à Rochefort, la construction du pont de Ré, un TGV en sortie de La Rochelle, vue aérienne du port de La Pallice. Tous les clichés sont de Bemard-ECAV sauf celui du TGV.

Liens

Du même auteur :

Avis des lecteurs

Il faut être connecté pour poster un commentaire : créer un compte.

Aucun commentaire
Talmont sur Gironde

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Déjà inscrit ?

Authentification

Newsletter

Votre e-mail

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr

 

Conseiller cette page