Texier Henri

Historien (Saintes 1930 - )

Fils d'une lingère et d'un cheminot saintais, il fait ses études au collège de Saintes et à l'école normale de Savenay. Instituteur au Croisic, puis à Annepont où il est aussi secrétaire de mairie, il enseigne ensuite à Saintes. Militant politique, tiers-mondiste et pacifiste, il emprunte le vocabulaire du patois saintongeais pour rédiger, dans le journal communiste L'Avenir saintais, des articles inspirés de l'actualité. Membre du conseil municipal de Saintes de 1977 à 1989, il se consacre plus particulièrement aux questions culturelles. D'autre part, Henri Texier assure la direction de plusieurs ouvrages collectifs : Saintes 2000 ans d'histoire en images (Société d'archéologie et d'histoire de la Charente-Maritime, 1980), Saintes, la crue (idem, 1983), Tombouctou (Comité de jumelage Saintes-Tombouctou, 1985), La Révolution française à Saintes (Projets Éditions, Poitiers, 1988). Ces livres, vendus au bénéfice d'œuvres humanitaires, connaissent un grand succès. Il participe également à la réalisation d'expositions comme Histoire de l'enseignement à Saintes (1982), Le Mirage de Tombouctou (1987), collabore à diverses revues (Saintes notre ville, Écrits d'Ouest...) et appartient à l'équipe qui, dirigée par Lucette Bonnin, publie Saintes et l'histoire de ses rues (SAHCM, 1992). En 1996, il fait paraître aux éditions Croît vif, Saintes douairière, une histoire de la ville sous la monarchie de Juillet, couronnée par l'Académie de Saintonge. En 2000, il donne une nouvelle, Saintes 2099, dans 2001, une odyssée saintaise (coll. C. Robin chez Bordessoules). En 2003, il publie un petit ouvrage de commande chez Geste : Petite Histoire de Saintes et une bande dessinée dont il est le scénariste : Santonus le légionnaire perdu (avec Alain Paillou). Il rédige aussi une Histoire de Saintes sous la Seconde République et Le Bord du Gois, récit de vie d'un Saintais de 1930 à 1948 (textes non édités, mais déposés à la médiathèque de Saintes) (source Dictionnaire biographique des Charentais, notice établie par F. Morin).

Références

arche

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr