Bures Maurice

L'historien du « type saintongeais » (Crazannes 1874 - Paris 1942)

Avocat saintais, vice-président de la Société des archives, auteur de plusieurs ouvrages, dont sa thèse consacrée à L'Usance de Saintonge, il est surtout connu pour avoir publié en 1908 à Paris, Le Type saintongeais dans la revue Science sociale. Cet ouvrage unique, écrit François Julien-Labruyère, à la fois remarquable et hautement critiquable, est devenu « la caution intellectuelle du courant cagouillard. En cela son rôle est capital dans l'histoire des mentalités saintongeaises ». Pour lui la crise du phylloxéra a été « le déclencheur de l'identité charentaise ». Les vignerons charentais n'ont pu se sortir de cette crise (1867) qu'en faisant appel aux Vendéens, spécialistes de l'élevage laitier et beurrier. Mais la vigne et l'élevage de vaine pâture sont des cultures de luxe et d'échanges qui nécessitent peu d'efforts. Voilà pourquoi les Saintongeais, dont le type est « le vigneron champagnaud, plus commerçant et rentier que paysan », est lent et paresseux, âpre au gain et filou. Maurice Bures n'a sans doute jamais taillé la vigne « par temps de froid »... Heureusement, dans son Type saintongeais, il ne se contente pas d'analyser le passé, il étudie aussi le mouvement contemporain des laiteries-coopératives (source Dictionnaire biographique des Charentais, notice établie par H. Texier).

Références

arche

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr