Coursaget Henri

Animateur du Festival de Confolens ( Confolens 1924 - id. 2011)

Il est l'organisateur d'un festival de folklore (Confolens 1924 - id. 2011). Pharmacien, fils et père de pharmacien, il est devenu célèbre comme organisateur du festival international de folklore à Confolens en 1958. L'idée était dans l'air depuis 1936, quand Jacques Corderoy du Tiers fit jouer une Soirée confolentaise restée dans les mémoires, puis en 1949 quand la chaleureuse Mère Michelet, restauratrice de son état, organisa des noces villageoises. Le commerçant Henri Désaphie, en 1957, lance l'association Folklore des pays d'Ouest. Les fêtes de 1958 connurent un tel succès qu'il fallut une organisation méthodique qu'Henri Coursaget eut le mérite et l'audace d'assumer. Ce succès répondait à un besoin de distraction collective en pays rural, à une recherche de racines identitaires fortes en Charente limousine, où le dialecte occitan était encore parlé par de nombreuses personnes âgées. L'afflux chaque année de plusieurs dizaines de milliers de spectateurs allait transformer cette manifestation traditionnelle en spectacle mondial, en une ouverture aux cultures populaires des cinq continents. Très vite, Henri Coursaget quitte la tradition de Jean Teilliet pour se faire le chantre de l'amitié entre les peuples au moyen de la danse et en optant pour un professionnalisme de qualité. Il multiplie les initiatives, créant un Comité international des organisateurs de festivals de folklore (CIOFF) qui l'amène à parcourir le monde. Le CIOFF regroupe quatre-vingt-six pays, possède son siège à Confolens et est le seul organisme de folklore reconnu par l'UNESCO. Confolens acquiert de la sorte une valeur emblématique, et la ville se trouve affrontée à un nouveau défi : transformer ce rayonnement artistique éclatant, mais fugace, en support d'une activité économique et culturelle étalée sur la durée. Henri Coursaget a eu le dynamisne, la passion et le mérite de faire connaître Confolens à des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Cet éblouissant feu d'artifice estival peut-il générer un développement local durable ? Telle est la question que pose J. Imbert, Vous avez dit Confolens, 96 p., 1982. Lors du festival de 2010, Henri Coursaget publie au Croît vif Confolens, la magie du folklore, un texte de souvenirs mis en forme par Patrick Servant. Il s'agit en fait de l'histoire de son festival et celle du CIOFF racontées avec beaucoup d'humour.

Références

arche

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr