Proa Jean-Jacques

Négrier, auteur de mémoires (La Rochelle 1757 - Niort 1825)

« Mon père était négociant et armateur, ce qui dans une ville de commerce est le premier des états » ; ainsi Jean-Jacques Proa commence-t-il ses mémoires. Et toute sa vie, handicapée par la mort précoce de son père (en 1762), ne sera qu'une recherche d'une notabilité perdue. Il commence comme mousse à quatorze ans pour deux voyages aux Indes orientales, monte en hiérarchie jusqu'à ce qu'on lui confie la responsabilité d'un navire ; ce sera, après de multiples aventures dont un naufrage et une capture par les Anglais, un navire négrier chargé du commerce triangulaire entre La Rochelle, les côtes de l'Afrique de l'Ouest et les Antilles. Proa revient au pays, s'y marie (sans pourtant oublier ses aventures et conquêtes féminines d'Inde, d'Afrique et d'Angleterre), se retire près de Niort où il devient président du consistoire de l'église réformée de Melle et publie plusieurs brochures apostoliques. Ce n'est pas pour cette carrière somme toute banale au sein de la bourgeoisie rochelaise que Proa demeure dans la mémoire collective, mais pour la rédaction de mémoires qui racontent par le menu la vie et les sentiments d'un marin du négoce négrier. Ils figurent ainsi un des rares témoignages à émerger de cet immense lieu de silence et de culpabilité que demeure l'histoire de l'esclavage. Longtemps tenus secrets par sa famille qui avait honte de ces antécédents, ils sont d'abord donnés en copie incomplète à la bibliothèque municipale de La Rochelle puis finalement publiés en 1993 au Croît vif par André Coupleux (dont l'épouse est une descendante de Proa) sous le titre de Mémoires d'un marin rochelais (notice du Dictionnaire biographique des Charentais établie par F. Julien-Labruyère).

Références

arche

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr