Fauconnier Geneviève

Romancière (Barbezieux 1886 - Montlieu 1969)

Sœur d'Henri, le futur prix Goncourt, de sept ans plus jeune que lui, elle fait partie de la joyeuse bande de jeunes qui animent leur propriété charentaise de Musset. Geneviève a fait revivre cette séquence de vie heureuse et pleine de promesses dans son roman, Claude. Elle y peint sous les traits de Marc, le personnage de Jacques Boutelleau, autrement dit Jacques Chardonne, « enfant aux inventions diaboliques qui déchaînaient tous les autres » ; toute une jeunesse restituée dans une époque révolue. Claude fut couronné en 1933 du prix Femina. Rejoignant son frère Henri, alors parti faire fortune dans les plantations d'hévéas en Malaisie, elle y demeure durant cinq années. Elle se marie en mai 1915 avec un jeune planteur belge. De retour en France, c'est la guerre, René Van den Berg s'engage. Puis ils vivent à Fontenay-aux-Roses, son mari tenant une librairie d'art à Montparnasse. Mais en 1926, elle choisit de s'installer dans le domaine familial du Cru, près de Montlieu en Saintonge, menant une vie de fermière, élevant ses sept enfants tout en continuant d'écrire. C'est en ce vieux logis, au sommet d'une colline, que le prix Femina vint la surprendre. Geneviève a laissé une œuvre de qualité, des souvenirs, des livres pour enfants, des romans : Trois Petits Enfants bleus, son premier roman (1 re éd. 1926, Stock-Delamain-Boutelleau. Illustrations de Marie Fauconnier, sœur de l'auteur. Quatre nouvelles éditions chez Stock en 1933, 1938, 1947 et 1954, et une chez Delagrave. Une réédition, Croît vif 1995, avec reprise des illustrations de la première édition). Claude (1933, Stock-Delamain-Boutelleau, Prix Femina 1933 ; 1995, réédition Croît vif) ; Les Étangs de la Double (1935 Stock ; 1995, réédition Croît vif) ; La Joie parfaite, Pastorale (1942, Stock) ; Christine et les Micocoulier (1948, Stock) ; Les Enfants du Christ (1956, dédié à sa mère et à son nouveau-né, Noël) ; Évocations (1960, Stock, recueil de nouvelles). On trouve de longs passages de ces ouvrages dans Les Cahiers Jacques Chardonne, bulletin de l'association des « Amis de Jacques Chardonne », La Frette. En 1964, elle fut membre fondateur de l'Académie d'Angoumois (source Dictionnaire biographique des Charentais, notice établie par A. Marik).

Références

arche

Retrouvez-nous sur facebook

et sur Twitter



Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

Profitez des promotions pour les fêtes

Retrouvez nos promotions sur les beaux livres du Croît vif pour les fêtes de fin d'année

couverture haute saintonge

LUMIERES-ROMANES

couverture arbres à histoires

couv-abbaye-aux-dames-mr