Julien-Labruyère François

Auteur et éditeur régionaliste (Saint-Gaudens 1940 - )

Arrière-petit-fils de Madeleine La Bruyère (qui inspira une partie de ses orientations et dont il a écrit la biographie : Maman Madeleine, mémoire d'outre-Saintonge, Croît vif, 1993), fils d'un médecin et d'une sévrienne, ce Jonzacais polyglotte et novateur fait carrière à Cetelem (la plus grosse banque européenne spécialisée en crédit à la consommation). Il introduit dans cette activité le concept « d'usine clefs en mains » et implante sa société dans une vingtaine de pays. Très connu dans sa profession par son appartenance à plusieurs organismes internationaux et par ses conférences, il est l'auteur de la bible du métier, Histoire du crédit à la consommation, doctrines et pratiques (en collaboration avec Rosa-Maria Gelpi, La Découverte, Paris, 1994 : traductions en italien, espagnol, portugais, anglais UK, anglais US, chinois et japonais). Parallèlement, François Julien-Labruyère publie un cycle d'études sur la ruralité : À la Recherche de la Saintonge maritime, géographie historique des côtes, Rupella, La Rochelle, 1974 (prix Prince Murat de Chasseloup-Laubat, 1974, décerné par l'Académie de Saintonge), Notable en Saintonge, Mathieu Mayaudon, 1790-1873 (le cahier de comptes d'un maître de métairie, également prêteur, Quartier latin, La Rochelle, 1975) et Paysans charentais, Histoire des campagnes d'Aunis, Saintonge et bas Angoumois (préface de Jacques Le Goff, Rupella, La Rochelle, 1982, prix René Petiet 1984, décerné par l'Académie française). Ce triptyque, conclu par De l'Araire au tracteur (catalogue du musée agricole du château de Didonne, Association du musée, Semussac, 1983), va servir de socle à une série de quatre films sous le générique d'Identités paysannes (réalisation Gérard Guillaume, FR3 Limousin-Poitou-Charentes, Limoges, 1984). Il oriente alors ses travaux vers l'histoire culturelle de la région avec L'Alambic de Charentes (Croît vif, Paris, 1989, prix du livre Poitou-Charentes 1989). L'auteur persévére dans cette veine socio-historique avec Enquête sur une marandaise (Croît vif, Paris, 1993), sur l'association ambiguë du folklore et des premières cartes postales, et par de nombreux articles et participations à des livres collectifs dont on retiendra surtout Écologie des pays charentais (Croît vif, Paris, 1999) et L'Abbaye aux âmes, histoire du festival de Saintes et de son abbatiale (Croît vif, Paris, 2001). Deux textes purement littéraires jalonnent cette production : Madame S., le « saintonjouet » (Croît vif, Paris, 1991), « supercherie régionaliste » publiée sous le pseudonyme de Jean Baraton, et un vagabondage, La Noyée de Royan (Arléa, Paris, 2000), où, sous prétexte de réminiscences suscitées par des photographies de René-Jacques et Jacques-Henri Lartigue illustrant la grande époque de la station, l'auteur s'essaie avec talent à la monographie familiale, voire à la sociologie. Il complète cette approche descriptive de son attachement charentais, plus particulièrement jonzacais, dans la longue postface qu'il donne à la réédition de Ma Première Traversée de Madeleine La Bruyère (Croît vif, 2004). Membre (1984) puis directeur (1996) de l'Académie de Saintonge, à laquelle il donne un élan nouveau, notre homme-orchestre participe également aux Académies musicales de Saintes. Les Charentais lui sont surtout redevables de la création, en 1989, des éditions du Croît vif, tribune offerte à une large palette de sensibilités et de genres (de la thèse universitaire au roman ou au conte patoisant), rapidement devenues, en raison d'une vingtaine de livres par an, la première maison locale (d'après le Dictionnaire biographique des Charentais, extraits de la notice établie par A. Léger).

Références

 

Site personnel de François Julien-Labruyère : www.julien-labruyere.eu

arche

Les 10 meilleures ventes du mois de mai

  1. couverture château de lugérat
  2. couverture maires courage
  3. couverture marennes
  4. couverture histoire de la préhistoire
  5. couverture chat madame michel
  6. couverture villes du Poitou Charentes
  7. Raisins verts couverture
  8. couverture fossiles préhistoire charentaise
  9. couverture bracelet zaïane
  10. couverture p'tit grain de sel

Retrouvez-nous sur facebook

Maison d'Edition Charentaise

Le croît vif exprimait autrefois la valeur ajoutée prise chaque année par le bétail.
Le Croît vif aujourd’hui souhaite contribuer à ce supplément d’âme sans quoi une région n’existe pas.
Un seul choix éditorial :
la passion des Charentes.
Le Croît vif, numéro un
de l'édition charentaise...

livres numériques du Croît vif

Le Croît vif propose désormais une large sélection des titres de son catalogue en livre numérique.

Quand le livre est disponible en numérique, sur chaque fiche d'ouvrage un lien vous est proposé. Vous pouvez alors le télécharger au format PDF (idéal pour une lecture sur ordinateur) ou au format epub (format conseillé pour les liseuses et tablettes) via le site de notre partenaire I-kiosque.

Un mode d'emploi de l'e-book pour vous guider tout simplement : ici

et la hot-line pour toutes questions : support@i-kiosque.fr ou au 01 45 68 68 62 (du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h)